Parties d'un rapport de recherche

Un aspect très important de la science est l'écriture, une écriture de qualité vous assurera que toutes les parties du rapport de recherche sont dans le bon ordre.

Vous pourriez avoir réalisé le meilleur projet de recherche de la planète mais si vous ne faites pas un document bien présenté, personne ne prendra vos conclusions au sérieux.

La principale chose à retenir est que tout document de recherche est basé sur une structure en forme de sablier. On commence par des informations générales avec une analyse documentaire puis on affine les informations avec une problèmatique de recherche et une hypothèse.

Enfin, on redevient plus généraliste et on applique les résultats au reste du monde.

Bien qu'il existe des différences entre les diverses disciplines, certaines accentuant certaines parties par rapport aux autres, il y a une structure de base sous-jacente commune.

Ces étapes sont les éléments constitutifs d'un bon rapport de recherche. Cette section traite de la présentation des parties d'un rapport de recherche, y compris les diverses méthodes expérimentales.

Les principes de l'analyse documentaire et des essais suivent les mêmes principes de base.

Quiz 1 Quiz 2 Quiz 3 All Quizzes

L'introduction

Pour de nombreux étudiants, l'introduction est la première partie à rédiger; elle indique l'orientation et les objectifs du document.

D'autres choisissent de l'écrire en dernier; comme un résumé rapide. Si vous avez bien structuré les parties du rapport de recherche, les deux méthodes sont valides; c'est une question de préférence.

Une bonne introduction se compose généralement de trois parties distinctes:

  1. une présentation générale de la problématique de recherche.
  2. une présentation de vos objectifs avec ce projet de recherche particulier.
  3. l'indication de votre propre position.

Idéalement, vous devriez accorder un paragraphe à chaque partie, mais cela variera en fonction de la longueur du document.

1) Présentation générale

Faites part des avantages à tirer de la recherche et pourquoi le problème n'a pas été résolu. Peut-être que personne n'y a pensé, ou peut-être une recherche précédente a fourni quelques pistes intéressantes que les chercheurs n'ont pas suivi.

Un autre chercheur a peut-être découvert quelques tendances intéressantes, mais n'a pas réussi à atteindre le niveau de signification à cause d'une erreur expérimentale ou d'échantillons de petite taille.

2) Finalité et orientation exacte du document

La problèmatique de recherche ne doit pas forcément être exprimée explicitement mais doit au moins sous-entendre ce que vous cherchez.

De nombreux auteurs préfèrent placer l'énoncé de la thèse ou l'hypothèse ici, c'est tout à fait acceptable, mais la plupart d'entre eux l'incluent à la fin de l'introduction pour que le lecteur ait un aperçu plus complet.

3) Déclaration d'intention de la part du rédacteur

L'idée est que quelqu'un puisse avoir une vue d'ensemble du document sans devoir le lire en entier. Les analyses documentaires prennent suffisamment de temps donc donner un aperçu au lecteur permet d'économiser son temps.

Dans cette section, vous cherchez à apporter un contexte à la recherche en incluant toute information pertinente dénichée au cours de votre analyse documentaire. Vous essayez également d'expliquer pourquoi vous avez choisi ce domaine de recherche. La seconde partie devrait indiquer la finalité de l'expérience et inclure la problématique de recherche. La troisième partie devrait résumer rapidement la forme que prendront les parties du rapport de recherche et devrait inclure une version condensée de la discussion.

La méthode

Cette partie devrait être la plus facile à écrire car c'est une récapitulation de la conception et de la méthodologie utilisée pour la recherche. Evidemment, la méthodologie exacte varie en fonction du domaine et du type d'expérience.

Il y a une grande différence méthodologique entre la recherche en sciences physiques qui se base sur des appareils et les sciences sociales basées sur des méthodes d'observation. Toutefois, la clé est de s'assurer qu'un autre chercheur soit capable de reproduire fidèlement l'expérience, tout en gardant la section concise.

Vous pouvez supposer que tout ceux qui lisent votre document connaissent toutes les méthodes de base, alors n'essayez pas d'expliquer les moindres détails. Par exemple, un chimiste organique ou un biochimiste est déjà familiarisé avec la chromatographie, donc il suffira d'indiquer le type de matériel utilisé.

Dans le cas d'une enquête, si votre méthode a trop de questions, vous pouvez inclure une copie du questionnaire en annexe. Dans ce cas, assurez-vous que vous y faites référence.

Les résultats

C'est probablement la partie la plus variable d'un rapport de recherche, elle dépend des résultats et des objectifs de l'expérience.

Pour la recherche quantitative, on présente des résultats numériques et des données tandis que pour la recherche qualitative, on argumente plus globalement sur les tendances sans trop entrer dans les détails.

Pour les recherches qui génèrent beaucoup de résultats, il est préférable de présenter les données analysées sous forme de tableaux ou de graphiques et de placer les données brutes en annexe, de sorte qu'un chercheur puisse suivre et vérifier les calculs.

Il est essentiel de faire des commentaires pour relier les résultats. Afficher des graphiques, des chiffres et des résultats isolés est insuffisant.

Trouver un bon équilibre entre la section des résultats et de la discussion peut être ardu car certaines conclusions vont tomber dans une zone grise, en particulier dans une expérience quantitative ou descriptive. Tant que vous ne vous répétez pas trop souvent, il ne devrait y avoir aucun problème majeur.

Il est préférable de trouver un juste milieu où vous donnez un aperçu général des données puis les développez dans la discussion - vous devriez essayer de garder vos propres opinions et interprétations en dehors de la section des résultats et les conserver pour la discussion.

La discussion

Dans la discussion, vous élaborez sur vos résultats et expliquez ce que vous avez trouvé, en ajoutant vos propres interprétations personnelles.

Idéalement, vous devriez lier la discussion à l'introduction en abordant chaque point initial individuellement.

Il est important de faire en sorte que chaque élément d'information de votre discussion soit directement lié à l'énoncé de la thèse ou vous risquez de brouiller vos résultats. Vous pouvez vous étendre sur le sujet dans la conclusion - en gardant en tête le principe du sablier.

La conclusion

Dans la conclusion, vous appuyez votre discussion et essayer de mettre vos résultats en parallèle avec d'autres recherches et avec le monde en général.

Dans un rapport de recherche court, un ou deux paragraphes peuvent suffire, ou même quelques lignes.

Dans une dissertation, la conclusion est la partie la plus importante - non seulement elle décrit en détail les résultats et la discussion, elle met l'accent sur l'importance des résultats obtenus sur le terrain et les relient avec les recherches antérieures.

Certains rapports de recherche nécessitent une section des recommandations, celle-ci donne de nouvelles orientations pour la recherche et met en évidence comment des défauts ont pu affecter les résultats. Dans ce cas, vous devriez suggérer des améliorations à apporter au modèle de recherche.

La liste de références

Aucun papier n'est complet sans liste de références documentant les sources utilisées pour votre recherche. Celle-ci devrait être rédigée en format APA, ALM ou autre format spécifié, ce qui permet à tout chercheur intéressé de suivre la recherche.

Une habitude de plus en plus fréquente, surtout avec les documents en ligne, est d'inclure une référence à votre document sur la dernière page. Ecrivez-la en format ALM, APA et Chicago, ce qui permettra à tous ceux qui référencent votre document de la copier et la coller.

Full reference: 

(Jun 5, 2009). Parties d'un rapport de recherche. Retrieved Nov 16, 2019 from Snakk Om Mobbing: https://explorable.com/fr/parties-dun-rapport-de-recherche

You Are Allowed To Copy The Text

The text in this article is licensed under the Creative Commons-License Attribution 4.0 International (CC BY 4.0).

This means you're free to copy, share and adapt any parts (or all) of the text in the article, as long as you give appropriate credit and provide a link/reference to this page.

That is it. You don't need our permission to copy the article; just include a link/reference back to this page. You can use it freely (with some kind of link), and we're also okay with people reprinting in publications like books, blogs, newsletters, course-material, papers, wikipedia and presentations (with clear attribution).

Want to stay up to date? Follow us!